Être blogueuse et travailler avec elles : ce que j’ai appris

Aujourd’hui, je vous révèle un de mes secrets les mieux gardés. Avant d’être blogueuse, je suis surtout chasseuse de blogueuses ! Hé oui, une grande partie de mon métier est de créer des partenariats avec les blogueuses, et de mettre en avant la marque pour laquelle je travaille.  Je vous raconte aujourd’hui tout ce que j’ai appris en travaillant avec les blogueuses, et en en étant une moi-même.

Tout travail a un prix

Dès mes débuts de blogueuse, on m’a proposé des partenariats gratuits que j’ai accepté aveuglément.  J’étais heureuse que l’on m’offre des produits, mais je ne réalisais pas ma valeur, ni celle du temps passé à créer le contenu pour la marque.

En travaillant pour une marque et en collaborant avec des blogueuses, qui parfois négociaient dur les prix et savaient reconnaître leur valeur, j’ai su que je m’étais fait avoir plusieurs fois, et j’ai appris à refuser les partenariats peu avantageux. Désormais, j’ai compris que je valais bien plus que 40$ de produits cheap pour écrire 2 articles qui pouvaient me prendre jusqu’à 4h de mon temps. Cependant, si je suis devenue plus consciente de ma valeur, j’ai appris aussi à savoir dire oui aux petites marques humaines qui n’ont pas beaucoup à donner, mais méritent grandement à se faire connaître.

Dans mon métier, cela m’a aussi appris dès le début tout le travail qui se cache derrière un article sponsorisé, de la réception du produit au post final. Aussi, même si je travaille avec un budget limité, j’essaie toujours de négocier le meilleur prix quand on me le demande, pour rémunérer le travail de la blogueuse à sa juste valeur.

Rédige un mail humain et tu auras beaucoup plus de réponses

Si toi aussi, tu as déjà reçu ce genre d’emails, lève la main !

  • Un email d’une marque en anglais qui ne cite même pas ton prénom ou nom de blog et semble avoir été envoyé à toute une liste
  • Un email qui te dicte limite des ordres de collaborations, où pour 40$ de produits tu dois faire 5 articles, 1500 mots et 40 photos de haute qualité
  • Un email où tu as trop peu d’infos, qui te propose un « paiement PayPal » et où tu ne sais même pas ce qu’on essaie de te demander
  • Un email te proposant une collaboration qui n’a rien à voir avec ton blog (non, je ne suis pas blogueuse maman!)

Bref, en 5 ans de blogging, j’ai reçu de nombreux emails qui m’ont rebuté, ne m’ont pas donné envie de répondre et encore moins de faire ces collaborations. Pour mon métier, cela m’a appris à rédiger des premiers emails de contact humains et clairs, personnalisés, qui prouvent que j’ai jeté un oeil au blog des filles que je contacte. En somme, des emails que j’aimerais bien recevoir !

Ne mélange pas privé et public

Si je profite au quotidien de ma connaissance personnelle des influenceuses et du monde du blogging, j’essaie de ne pas mélanger mon blog perso et ma profession. J’ai en effet pu contacter des filles que je suivais personnellement, mais j’ai toujours évité au maximum de révéler mon identité de blogueuse. Si la collaboration se passe mal, cela peut tourner à mon désavantage, et continuer de m’impacter dans ma vie pro. Aussi, cela m’évite qu’on vienne me demander une collaboration et me mettre dans une situation désagréable où je suis à cheval entre la chargée de communication et la copine blogueuse sympa. Certaines blogueuses ont pu se rendre compte après que c’était moi… mais pour l’instant, tout s’est toujours bien passé 😉

Ce n’est pas tant la popularité, mais la qualité qui compte

Honnêtement, des petites blogueuses lifestyle avec qui j’ai pu collaborer professionnellement ont pu me faire des articles de bien meilleure qualité que des « grandes » blogueuses. La plupart des petits blogs répondent positivement aux demandes de collaboration, les filles sont enthousiastes et s’appliquent, tandis que j’ai pu essuyer moultes refus voire réponses dédaigneuses de « grandes » blogueuses. Bien sûr, je ne mets pas tout le monde dans le même moule, mais j’ai appris à voir de la valeur parmi les petites et moyennes blogueuses, qui peuvent être bien plus valorisantes pour une marque. Rien ne sert à voir toujours plus grand, il y a de très bons blogs partout, même parmi les moins connus 😉

Alors, surpris(e) par ces révélations ? J’attends vos retours en commentaires !

4 réponses à “Être blogueuse et travailler avec elles : ce que j’ai appris”

  1. C est sympa d avoir la version de l autre côté.
    J ai toujours beaucoup de mal à négocier mes prestations.
    Pourtant je sais très bien le travail que représente un article sur le blog.
    En tout cas j aime beaucoup ton post

  2. J’ai adoré ton article. Je suis tout à fait d’accord avec toi quand tu parles de séparer le privé du public. Apprendre à reconnaître sa juste valeur. Un article qui me parle beaucoup et tellement bien écrit 😘
    Des bisous Estelle !

  3. Audrey dit :

    J’ai Adoré lire ton article, il en dis beaucoup sur ses partenariat et ces collaboration.

  4. Elina dit :

    Ahahah le fameux mail « Merci de vous filmer face caméra et de dire -j’ai découvert cette super marque méga trop géniale par hasard, blablabla- en échange de mon produit de m**de » ! C’est certain que ton blog est une grosse plu-valu pour ton métier, tu dois être une super chasseuse de blogueuses ! Bon weekend Estelle !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

6 − 4 =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Instagram