Etre sur Instagram aujourd’hui

J’avoue tout. L’autre jour, j’ai sponsorisé un post sur Instagram afin de tenter d’avoir plus de reach. OMG. 

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Estelle (@chroniquesdunefrenchie) le

Je suis sur Instagram depuis ses débuts, soit 8 ans environ. Dès le début, j’ai accroché avec ce réseau social. J’y partageais des instants de vie, des selfies, des photos prises spontanément retouchées avec des filtres trop saturés et colorés. Mais qu’importe. J’aimais partager ces instants de vie, ces instants de moi, et rencontrer d’autres personnes qui faisaient de beaux clichés.

Je suis passée en mode blogueuse il y a 4 ans environ. J’ai soigné mon image, mes photos, je me suis abonnée à plus de comptes. Très vite, Instagram est devenu une partie de mon quotidien. J’ai tout fait pour faire de belles photos, un feed harmonieux, téléchargé UNUM, VSCOCAM, ABeautifulMess, et j’en passe.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Estelle (@chroniquesdunefrenchie) le

Depuis 2 ans environ, ces efforts ont payé avec une légère augmentation du nombre d’abonnés et surtout du taux d’engagement. Avec le changement d’algorithme, j’avais l’impression de gagner en likes mais pas en abonnés. Soit. Instagram restait quand même un espace où j’aimais exprimer ma créativité, partager mes photos, et me pousser à me surpasser. Après tout, c’est ce que favorise le nouvel algorithme, non ?

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Estelle (@chroniquesdunefrenchie) le

(Le post sponsorisé )

On ne dirait pas. L’autre jour, donc, j’ai sponsorisé un post afin de voir ce que cela faisait. GRAVE ERREUR. Depuis, j’ai la moitié de likes, la moitié de reach, bref, la catastrophe. Cela a été automatique. Même le post sponsorisé en question n’a pas eu tant de reach par rapport à d’autres posts organiques. J’avoue ne pas comprendre, être déçue et surtout un peu énervée : une fois qu’on paie pour avoir du like, il faut continuer de sortir la CB pour être visible ?

Entre temps, je suis tombée sur le compte d’une amie blogueuse que j’admire et suis depuis très longtemps : elle a environ 5000 abonnés et à peine 30 likes sur ses photos, qui sont pourtant très travaillées et super jolies. J’en ai eu de la peine. A quoi bon travailler à fond sur ses photos partagées pour ne rien recevoir en échange ?

 

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Estelle (@chroniquesdunefrenchie) le

(un des nouveaux post)

 Cet incident m’a donné cette idée d’article, avec une petite liste de mon cru concernant la réalité d’Instagram et de son nouvel algorithme…

Être sur Instagram aujourd’hui, c’est : 

  • Devoir répondre aux vieux mecs qui t’envoient des coeurs et des « t’es jolie » à longueur de journée pour montrer à l’algorithme que tu as de « l’interaction avec tes abonnés » 
  • Acheter la suite Adobe, Lightroom, Indesign et un photographe professionnel pour faire « du contenu de qualité » et prouver au monde entier que tu fais de belles photos retouchées
  •  Passer 2-3h par jour sur l’application pour liker d’autres posts, commenter, laisser ta trace, afin que l’algorithme te laisse une petite chance d’apparaître sur le feed d’autres personnes 
  •  Au moins mettre une photo de nu, une photo de toi sur la balançoire de Bali, ou avec un chiot, pour susciter l’engagement

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Estelle (@chroniquesdunefrenchie) le

Cher Instagram, tu m’as déçue. Non, je ne fais pas la course aux likes et aux abonnés (mes 1390 abonnés depuis 4 ans environ en témoignent je pense). Mais oui, j’aime partager mes photos, et être « récompensée » avec tous les efforts que je fais (changement d’objectif, feed programmé à l’avance, retouches Vscocam, effort de traduction…). J’aime que mes abonnés voient mes photos, parce qu’après tout, s’ils me suivent, c’est qu’ils aiment mon contenu, non ? Instagram m’a apporté tant d’amitiés et de découvertes en 8 ans. M’a poussé à me dépasser, à me perfectionner en photographie et en gestion de communautés. J’aimais Instagram. Je ne sais plus si désormais, je t’aime toujours autant.

14 réponses à “Etre sur Instagram aujourd’hui”

  1. Je comprends tellement ta déception ! J'adorais Instagram quand j'ai commencé à l'utiliser et j'aimais la spontanéité des postes, des échanges … Je ne comprends plus rien à l'algorithme qui change tous les quatre matins et je suis vraiment fatiguée de cette course aux abonnés et des commentaires inutiles pour faire de la pub. Ca manque beaucoup trop d'échange et c'est triste pour un réseau social 🙁 En tout cas, point positif, je suis ravie d'avoir découvert ton blog et ton IG 🙂

  2. Tout pareil ici, d'où mon article… Merci pour ton passage en tout cas et ton petit mot qui me réchauffe le coeur !
    Belle journée,
    Estelle

  3. Kennedy dit :

    ton article traduit parfaitement ma pensée ! Ce qu'est devenu Instagram m'énerve un peu parce qu'on passe plus de temps à prouver quelques choses que partager. Malgré cela, je l'aime toujours autant..
    Même si l'on n'est pas sur Instagram pour le nombre d'abonné ou de likes, c'est réconfortant de voir que tes efforts ne sont pas vains.. Donc quelque part, avoir des abonnés et des likes sont les preuves que notre travail est de qualités..

  4. C’est exactement ça ! En soi cela fait des années que je n’ai pas une croissance folle mais j’aime Instagram pour les échanges que j’ai avec les personnes qui me suivent et que je suis ! Cependant cette baisse de likes soudaine me déprime vraiment… mes abonnés ne voient plus mes publications ! A quoi ça sert de continuer à poster ? :/

  5. Justine dit :

    Je ressens la même chose à propos d'Instagram ! A un moment mon compte connaissait une excellente croissance, sans faire beaucoup d'effort, juste en postant régulièrement (j'adore la photo donc forcément je ne postais pas n'importe quoi sans réfléchir).
    Et puis je me suis détournée de l'appli pendant 4 mois, j'ai perdu des dizaines d'abonnés, de l'engagement, et depuis je n'ai jamais réussi à retrouver tout ça, même en faisant des efforts.
    Aujourd'hui les seules personnes qui s'abonnent, c'est pour que je m'abonne en retour, et que je le fasse ou non, elles se désabonnent au bout de quelques heures/jours. La plupart des commentaires sous mes photos sont des commentaires générés de manière automatique, ça n'a aucun sens.
    Je trouve vraiment qu'Instagram baisse en qualité à cause de ça, et creuse un énorme fossé par la même occasion !

  6. This comment has been removed by the author.

  7. Wahou, incroyable ton témoignage…. C'est triste en effet d'être "puni" comme ça, alors que la base d'Instagram, c'est quand même de poster des photos spontanément ! Ne baisse pas les bras, continue de poster pour ceux qui te suivent vraiment !
    Bises,
    Estelle

  8. Emmanuelle CM dit :

    J'aime beaucoup Instagram mais je reconnais que parfois ce réseau social est assez agaçant. Toutefois, je reste fidèle à moi-même. Je me connecte et poste quand j'ai l'envie et le temps et pas uniquement par obligation. Finalement, je préfère avoir un peu moins d'abonnés mais qu'ils soient réactifs plutôt que d'avoir un nombre élevé de comptes fantômes.

  9. Justine dit :

    Merci pour ta réponse ! 🙂 Oui j'ai un peu l'impression d'avoir "été mise au coin", juste parce que j'avais besoin de temps pour moi, nécessitant de faire une pause sur les réseaux sociaux. J'ai fait pareil avec mon blog pendant une période plus longue, et je constate le même résultat puissance 10 aujourd'hui. Mais qu'importe ! Je suis bien décidée à continuer, après tout, pour moi c'est un loisir, pas une compétition. 🙂 En tout cas, j'ai découvert ton blog grâce à cet article et j'aime beaucoup ce que tu fais, je vais continuer de suivre tout ça. 🙂 Bon weekend !

  10. J'adore ce réseau social pour la proximité qu'il crée entre les comptes et la beauté des autres univers qui devient très accessibles. Pourtant c'est le réseau social sur lequel je m'arrache le plus les cheveux. Poster une photo devient une vraie réflexion : va t'elle avec mon feed ? Est elle assez jolie ? Etc.. Ce n'est plus du tout instantané parce que j'essaie de proposer un contenu de qualité, travaillé, réfléchi. Je trouve ça dommage et en même temps, j'aime bien le résultat.

    Passe une bonne soirée,
    http://lapausemocha.blogspot.fr

  11. MAXCE dit :

    Merci d'avoir dit tout haut ce que beaucoup d'entre nous pensent tout bas! Je suis aussi d'accord avec les commentaires des autres filles, les questions du partage et de l'instantanéité semblent avoir été mises de côté. J'ai récemment lu un article "how to beat the IG algorythm" et l'auteur annonçait que pour s'en sortir, il fallait user au maximum des fonctionalités (stories, vidéos, direct, photos) – comme si on n'avait que cela à faire!!! Je bosse 12 heures par jour pour mon "vrai" travail, je n'ai pas le temps de m'amuser à faire des stories!
    L'un des autres problèmes est le niveau d'exigeance qu'on les abonnés, niveau induit par le standard imposé par les grandes blogueuses. Pour être digne d'intérêt, il faut avoir une qualité similaire à des filles qui on des équipes, qui voyagent dans les plus beaux endroits du monde, qui ont les moyens de s'offrir tous les derniers it-bags, et dont c'est le seul métier. Dur de suivre le rythme quand on est une personne lambda…
    Alors, oui, ça pousse à se surpasser, mais on s'éloigne toujours plus du réseau social. IG nous fait rentrer dans une logique de compétition ou de copie de autres et non de partage. De plus, certaines "grandes" sont futées et commencent à vendre leurs filtres photos (parfois à des prix exorbitants!), histoire qu'on puisse vraiment les copier…

    Moi non plus je n'en peux plus de voir toujours les mêmes endroits photographiés sous les mêmes angles, les mêmes tenues, les mêmes balaçoires à Bali, et autres hôtels de Tulum (ouf, le toast à l'avocat a été enterré!)…

    Mon sentiment vis-à-vis d'IG fait les montagnes russes, je passe de la frustration et de l'énervement à des "on s'en fout, on fait ce qui nous plait", à des "allez hop on se motive", à des "pourquoi malgré mes efforts je perds des abonnés", à des "Je vais tout arrêter la vie est trop courte pour ces bêtises", et ainsi de suite.
    Depuis, avec Maxime, on s'est fixé un "code" : ne jamais copier, ni un angle, ni une tenue, ni un flatlay; ne jamais passer plus d'une demi heure par jour sur IG; voyager dans des endroits beaucoup moins photographiés et tout aussi beaux. Et tant pis si ça ne marche pas, au moins on aura notre conscience pour nous, ainsi que du temps pour la vraie vie!

    Gros bisous et courage <3

    Cécile
    http://www.maxcebycecilej.com

  12. La Gauffre dit :

    Hello 🙂 Je comprends ton ressenti. C'est hallucinant de voir comment a tourné ce réseau. Personnellement, je trouve ça dommage de voir que l'on est obligé de bosser sur ses photos comme des pros pour avoir un minimum d'interaction. Et je n'ai pas vraiment l'impression que les soucis que l'on rencontre avec le nouvel algorithme soient passagés. On verra comment ça tournera à l'avenir. Merci pour ce super article en tout cas 🙂 Bises

  13. Florence dit :

    Bonjour Estelle,

    Je partage complètement ce que tu viens d'évoquer et même si je ne suis pas une pro d'Instagram, loin de là, je ressens ce côté compétition notamment lorsque je rencontre d'autres blogueurs ou entrepreneurs qui me parlent en followers…

    Je pense que dans les réseaux sociaux, le plus important, ce sont les valeurs que l'on transmet et surtout, d'y rester fidèle. La communauté de personnes qui nous suit pourra continuer de se retrouver en nous et ce qui compte. Combien de fois a-t-on vu des comptes de yoga qui au début publiait des informations intéressantes et inspirantes sur le yoga et qui petit à petit, sont devenus de véritables vitrines publicitaires pour le secteur de la nutrition, des compléments alimentaires ou des fringues pour yogis ?
    Rester fidèle à ses valeurs, toujours !

  14. Florence dit :

    Complètement d'accord avec toi Cécile !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Instagram