Et puis un jour, réécrire

Je n’aurais pas ouvert ce blog depuis fin 2020, date de ma dernière publication ici.

Il s’en est passé des choses importantes, et pourtant, je n’ai pas ressenti le besoin de poster ou d’écrire. J’ai même entre temps rendu mon compte Instagram privé.

Pourtant, ce blog a presque 10 ans.

J’ai créé ce blog en 2013 à la Roche-sur-Yon. Je m’ennuyais pendant mes études, j’adorais la mode et les voyages et je voulais faire comme Chiara Ferragni et Betty Autier et décrocher la fame avec mes écrits.

10 ans plus tard, je ne suis pas une blogueuse millionnaire, mais ce blog aura changé pas mal de choses. Je vis à Barcelone, ma ville de rêve. Je créée au quotidien mon propre métier de consultante SEO experte marketing et organisatrice d’événements (oui oui, rien que ça). Je suis heureuse, en couple et mariée, entourée d’amis adorables et sur lesquels j’ai la chance compter.

Et depuis quelques semaines, mon ventre s’arrondit et va donner la vie début 2024 à un petit être déjà tant aimé.

Je ne sais pas trop ce que j’espère en reprenant ce blog (pas la fame internationale, c’est sûr), mais je ressens de nouveau cette envie de partager. C’est toujours ça qui m’a animé avec cette plateforme : pouvoir partager mes bons plans, dans la mode, les voyages, et ensuite ici à Barcelone. Et surtout, voir que ça plaît, que ça aide. Encore aujourd’hui avec mon compte privé, on m’écrit pour me demander des conseils, des bons plans, et on me remercie à chaque fois que je le fais. Ce n’est pas grand chose, des fois ça ne tombe pas au bon moment, mais je sais que quand je fais avec le cœur, j’en suis toujours touchée et reconnaissante.

L’an dernier, j’ai passé mon compte Instagram Chroniques d’une Frenchie en privé. Cela faisait depuis 2014 au moins qu’il était en public et que j’y avais grandi une communauté. J’aime toujours ça, mais je vous avoue qu’en grandissant, partager ma vie intime, privée, à des inconnus, me dérangeait de plus en plus. J’ai remarqué que certaines personnes qui m’avaient blessée me suivaient. J’ai eu quelques haineux et des messages de drague trop lourde. Alors à un moment, j’ai dit stop. Pour me protéger, pour ne pas me dégoûter de publier, mais de continuer à le faire avec modération, et à une liste de personnes sélectionnée avec soin.

C’est sans aucun doute la chose la plus insolite que j’ai trouvé depuis que je me suis mise en privé : regarder qui demande à s’abonner à mon compte. Et choisir qui a le droit de me suivre ou pas. Après tout, pourquoi, comment, on choisit de s’abonner à quelqu’un qu’on ne connaît ni d’Eve ni d’Adam pour scruter sa vie privée ? J’accepte les personnes qui semblent arriver à Barcelone. Celles qui suivent des amis. Ou qui partagent mes intérêts. Mais c’est difficile de juger parfois ne serait-ce que sur un pseudo ou une photo de profil. Tant pis. Je préfère cela qu’être suivie par des inconnus dont je ne pourrais contrôler leur accès à ma vie privée.

Cette année, j’ai acheté un journal intime, le premier depuis mon adolescence. J’ai écrit quelques pages, puis arrêté. Pourtant, j’aime écrire, partager, coucher sur papier mes mots et mes maux.

Reprendre ce blog est finalement une façon pour moi de continuer à faire ce que j’aime d’une façon que j’ai entretenue pendant des années. Après tout, il y a encore peu, écrire plusieurs articles par mois sur ce blog de façon totalement « gratuite », sans être rémunérée pour et sans rien espérer en retour, était mon quotidien et ma passion !

Ici, j’espère partager mes états d’esprit, mais surtout mes bons plans. 6 ans déjà que je vis à Barcelone, et tellement de choses à recommander. Tellement de questions qui se répètent aussi de la part de mes abonnés Instagram, que j’ai envie d’avoir comme réponse : tiens, j’ai rédigé un article de blog spécialement à ce sujet !

Bons plans restaurants, événements, boutiques… je vais essayer d’écrire au fil de mes envies, sans pression, des articles utiles qui pourront servir (et m’éviter de répéter 15 fois la même chose en DM). Encore une fois, sans ambition aucune, je ne veux pas devenir le blog n°1. Juste un blog qui dans la masse, partage avec sa propre personnalité ses coups de cœur.

Peut-être que ça parlera aussi maternité. Cette aventure est si folle, incroyable et un tel tourbillon d’émotions, qu’il se peut que je n’y échappe pas. Promis, je vais essayer de ne pas qu’écrire couches et biberons.

Alors pour conclure ce post retour, j’aimerais écrire à la Estelle d’il y a 10 ans, celle qui a commencé ce blog.

Tu as commencé ce blog pour t’amuser, occuper tes journées, mais aussi avec l’espoir d’avoir quelque chose en retour. Accroche-toi et continue. Ce blog va tant t’apporter.

Peut-être pas les collaborations et la fame attendue. Mais tu te feras tellement d’ami(e)s au cours de ces 10 années. Tu collaboreras avec des marques trop chouettes, sera invitée à des événements, et deviendra même ambassadrice d’une marque de sacs (truc de dingue !).

Ce blog, ce sera ta porte ouverte vers ton métier : le marketing digital, avec la rédaction web que tu connais si bien, l’optimisation SEO, et le suivi de construction de site web (après tout, tu as bien construit le tien post par post pendant toutes ces années !). Ce blog, il te convaincra aussi de te lancer à ton compte dans l’influence, de creuser l’autre partie des partenariats, de fonder ta propre agence web et créative, et même de fonder ton propre événement B2B dans ce secteur.

Grâce à ce blog tu te constitueras une véritable communauté fidèle au cours des années. Certaines de tes abonnés deviendront tes ami(e)s, d’autres seront juste là en soutien et les premières à t’encourager dans tes nouveaux projets.

Tu ne seras pas aussi régulière que tu le voulais. Tu ne feras pas les collaborations aussi populaires que tu aurais souhaité, tu ne perceras jamais vraiment. Mais l’humain que cette aventure bloguesque t’apportera sera si dingue que cela vaudra le coup. Et bonus : ce blog sera même ton premier sujet de discussion avec celui qui deviendra ton futur mari !

Alors oui, 10 ans après, réécrire. Réécrire ici pour refaire vivre cette plateforme qui m’a tant apporté. Pas d’objectif en tête, pas de calendrier éditorial. Juste une envie, une nana de 29 ans avec ses bons plans et son enthousiasme et son petit blog déjà prêt à l’emploi pour ça.

J’espère que vous êtes prêts. Bonne (re)lecture, et à très vite pour un prochain article

Une réponse à “Et puis un jour, réécrire”

  1. Rosalie dit :

    Ravie de te retrouver ici Chronique d’une Frenchie ! On sent l’émotion qui traverse tes mots ❤️

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

6 − quatre =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.