Zéro déchet : comment changer ses habitudes

Le zéro déchet est un concept dont j’entends parler autour de moi depuis des années avec des exemples de proches qui ont changé leurs habitudes de consommation pour réduire leurs déchets. Petit à petit, cette notion de consommer moins et mieux, pour moins gaspiller, a fait son bout de chemin. Oui, mais comment passer au zéro déchet moi qui suis tant habituée à mes habitudes de consommation “normales” ?

Comment j’ai pris conscience de la nécessité du zéro déchet

J’ai commencé le chemin vers le zéro déchet avec l’arrêt des cotons démaquillants. Ma soeur m’a prouvé à quel point cela était polluant pour la planète, cher pour nous, et que de nombreuses alternatives durables existaient. En 2016, j’ai donc acheté des cotons en fibre de bambou des Tendances d’Emma. Pas les cotons les plus doux de la planète (ils ont un peu une texture de serviette), mais cela était tellement pratique de ne plus acheter de cotons toutes les deux semaines et de pouvoir les emmener avec moi partout !

J’ai continué mon changement de routine d’hygiène avec l’arrêt des déodorants sprays et l’achat d’un déo en poudre Lush. Je l’ai essayé jusqu’à la fin, mais peu convaincue par son efficacité, je me suis tournée vers un déodorant solide de la même marque. Bingo ! Avec ce déodorant solide, j’avais non seulement un déo efficace, mais peu polluant, pas emballé, et surtout ultra durable.

Ma difficulté d’aller plus loin dans le zéro déchet

Après ces deux grands changements dans ma routine beauté, mais petits pas pour la planète, j’ai voulu continuer mon chemin vers le zéro déchet. C’est là que je me suis confrontée à ses contraintes : étudiante, déménageant tous les 6 mois et ne vivant pas forcément près de magasins bio ou en vrac, il m’a été très difficile de continuer à réduire mes déchets. J’ai suis certes passée au shampoing solide, mais je n’arrivais tout simplement pas à changer mes habitudes d’alimentation ou de cuisine, ce qui gaspille le plus. Impossible pour moi d’acheter en vrac, d’arrêter le sopalin, de faire mon compost ou de bien trier. A Paris, puis Rotterdam, cela était trop cher, trop contraignant, trop encombrant. Je savais que j’allais repartir de ces endroits, et avec cette certitude du départ imminent, je ne me projetais pas assez dans une cuisine zéro déchet et la plus écologique possible.

Lire mon article sur mon Erasmus à Rotterdam

Au-delà des contraintes, le zéro déchet est un état d’esprit

Serviette de table : Dille & Kamille / Assiette en émail : Dille & Kamille / Bouteille en verre : Maisons du Monde / Tote-bag : Les Fleurs de Fany Lille

C’est ce que j’ai compris quand je me suis enfin posée à Barcelone. J’ai repris un peu mon chemin vers le zéro déchet avec ma soeur avec qui j’ai vécu au début, puis j’ai de nouveau arrêté après son départ. Dans mon studio, il m’était difficile de stocker ce qui aurait pu m’aider à passer à une cuisine plus responsable, et je l’avoue, j’étais trop flemmarde de chercher les magasins en vrac lorsque j’avais ma supérette au coin de la rue.

Passer au zéro déchet est un grand pas vers une nouvelle vie plus respectueuse de l’environnement et plus durable, mais cela ne vient pas sans de grandes contraintes. Je pense que si l’on n’a pas la motivation pour prendre ce temps de transition, il peut être très difficile de s’y mettre, malgré tous les bons arguments pour. Aussi, ce n’est qu’après mon ultime déménagement dans un appartement où je sais que je vais rester, que j’ai pris la décision de m’y mettre pour de bon cette fois. J’y vais progressivement, à mon rythme, mais peu à peu, mes routines d’hygiène, de cuisine, et de consommation changent, pour réduire peu à peu mes déchets quotidiens.

Voici mes actions zéro déchet actuellement :

  • Utiliser un shampoing solide et savon solide, avec une pochette en tissus pour le voyage
  • Utiliser un déodorant solide
  • Utiliser un démaquillant solide
  • Utiliser des serviettes de table en tissus
  • Utiliser une gourde en verre au bureau
  • Refuser les pailles en plastique
  • Vendre mes anciens appareils électroniques et trier mes vêtements
  • Acheter mes vêtements d’occasion ou en fripes

Lire mon article sur mon bilan 2018

Les actions zéro déchet que j’aimerais atteindre en 2019 :

  • Acheter une brosse à dents en bambou et un dentifrice solide
  • Arrêter les bouteilles d’eau en plastique et acheter un purificateur d’eau
  • Apprendre à faire ma lessive maison
  • Utiliser plus de tote bags and moins de sacs en plastique

Je pourrais sans doute changer encore plus mes habitudes, mais pour l’instant, je veux changer ma routine progressivement pour ne pas avoir l’impression d’être contrainte. Le zéro déchet littéral est définitivement un objectif que j’atteindrais dans longtemps, pour le “moins de déchet” est au moins déjà là !

Et vous, quelles sont vos actions “zéro déchet” ?

3 réponses à “Zéro déchet : comment changer ses habitudes”

  1. Très dur de changer ses habitudes et le zéro déchet est pour moi quelque chose de carrément impossible… mais on essaie, progressivement ! Je salue en tous cas tes actions 🙂
    Pour ma part, pas de cotons démaquillants, pas de tampons ou serviettes (et oui la cup sert aussi à être écolo ahah), une gourde au bureau, des tote bags plutôt que des sacs en plastique… des petits gestes même si j’aimerais faire plus.
    Bonne soirée !

    Mélanie – http://www.graffitisdiaries.com

  2. Bravo c’est top tout ça ! j’aime bien l’idée du démaquillant solide mais outch le prix ! Perso je prends de l’huile (n’importe laquelle, olive, argan, calendula, que je viens frotter avec mes mains sur mon visage)

  3. Sabine dit :

    Coucou !
    Beaux efforts déjà 😉
    Je suis aussi avec les lingette s’en bambou et je fais ma lessive maison. Non seulement c’est plus écologique, meilleur pour ta peau car tu sais ce qu’il y a dedans (savon, eau, huiles essentielles, bicarbonate et basta!) mais en plus ça coûte beaucoup BEAUCOUP moins cher que la lessive traditionnelle. Et surtout après, tu te rends compte comme tu es habituée aux odeurs « factices ». Je te filerai ma recette si tu veux et quelques astuces ! Bisou !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Instagram

Plus de photos, plus de bons plans, plus de fun !

Rejoins-moi sur Instagram !