Deuxième trimestre de grossesse : cette baby moon incroyable

On m’avait prévenue. « Estelle, tu verras, le second trimestre, c’est le kiff ». Après les incertitudes et la fatigue du premier, il est vrai que j’avais hâte de voir comment avancerait cette grossesse. Et je n’ai vraiment pas été déçue.

Forme et glow

À 4 mois de grossesse au MOCO museum

Dès l’entrée dans mon 4ème mois de grossesse, ça a été comme par magie : la fatigue qui me faisait somnoler à longueur de journée est partie ! J’ai retrouvé la forme, l’appétit, et surtout, mon ventre s’arrondissait de plus en plus. Chaque semaine, j’étais ébahie par ce corps qui changeait et ces formes qui apparaissaient.

Surtout, j’ai remarqué un vrai changement pour ma peau. Moi qui suis souvent sujette aux rougeurs et poussées de petits boutons avant les règles, ce second trimestre a été marqué par une peau lumineuse et vraiment claire. J’ai aussi changé ma routine skincare – j’étais satisfaite de l’autre mais je voulais changer – et je pense que j’ai trouvé les bons produits. J’ai opté pour le sérum facial repulpant de La Rosée et la crème de jour Prodigieuse Boost de Nuxe et j’ai l’impression que ce combo fait des merveilles. J’adore la sensation nourrissante de l’huile et la fraîcheur et l’hydratation de la crème Nuxe, et surtout son odeur ! Je ne me suis jamais sentie aussi à l’aise avec ma peau, et cela n’a vraiment pas toujours été le cas.

Ce glow extérieur a aussi été accompagné par une poussée de confiance en moi. Après avoir passé ces trois premiers mois anxieuse pour le bébé, je me suis enfin détendue. J’ai commencé à vraiment adorer être enceinte, et le vivre bien. Bébé était en bonne santé, grandissait et surtout… j’ai enfin commencé à le sentir bouger !

Les premiers coups

En rentrant de l’été, on a fait une échographie de contrôle avec ma gynéco, et j’en étais alors à 16-17 semaines. Elle m’a alors prévenue : « il ne reste plus beaucoup de temps avant que tu ne sentes bébé bouger. Tu verras, ça arrive généralement aux alentours de la semaine 19 ou 20. ».

Pendant ces quelques semaines, j’attendais impatiemment et nerveusement ces premiers coups. On parle souvent de « papillons dans l’estomac » ou de bulles. Pour ma part, ça a commencé allongée dans le lit le soir, à ressentir comme un deuxième cœur battre au niveau de mon bas-ventre. Des pulsations en plus du mien, qui me disaient qu’une autre vie se développait en moi.

Puis petit à petit, le soir devant la série, je ressentais comme des petits coups. Jour après jour, ces petits coups se sont faits plus forts.

Et le 15 septembre au soir, j’ai senti mon bébé bouger pour de vrai. Le plus beau, c’est qu’en posant sa main sur mon bas-ventre, mon conjoint aussi.

À partir de là, cette sensation s’est accélérée. Tous les soirs, le rendez-vous avec mon conjoint était de sentir bébé bouger devant la série avec mon petit carré de chocolat (je crois même que c’est ça qui le réveillait le gourmand).

Début octobre, lors de mon séjour en France, j’ai pu faire sentir bébé bouger à mes amies et ma famille, car il était toujours de plus en plus actif le soir. C’était si émouvant de commencer à partager cette sensation.

Fin octobre, j’ai commencé à voir mon ventre se déformer à cause des coups et mouvements de ce petit être, et à rire de ces moments juste uniques et hors du temps. Ce n’est pas tous les jours qu’on voit son ventre bouger parce qu’un bébé fait sa vie dedans ! Surtout, bébé est devenu de plus en plus réactif au monde extérieur : le son de la voix de son papa, le « om » du yoga et les chansons que nous lui faisons écouter avec mon téléphone collé à mon ventre. Une nuit, j’ai même réussi à le calmer en lui faisant écouter Mozart alors qu’il cognait dans tous les sens !

Notre corps, cette « machine » incroyable

Pendant ce second trimestre, j’ai ressenti le besoin de m’éduquer encore plus sur ce qu’il se passait dans mon corps. J’ai écouté beaucoup de podcasts – dont le programme d’accompagnement Grossesse de Bliss dont je vous parle ici – et je suis aussi allée voir une sage-femme pour lui poser toutes mes questions.

J’ai été bluffée de tout ce que j’ai appris :

  • À partir du 4ème mois, bébé peut écouter tous les sons et reconnaître les voix familières
  • À partir du 5ème mois, il possède les 5 sens et percevoir une forte lumière au travers de l’utérus
  • Si la maman fait de plus en plus de pauses pipi, ce n’est pas (seulement) parce que bébé appuie sur sa vessie, c’est aussi et surtout parce que lui aussi fait pipi ! Nos reins travaillent donc pour deux.
  • Bébé boit du liquide amniotique toutes les 3h et développe ses papilles gustatives in-utero. J’espère que tu aimes les tartines à la confiture, le chocolat et les bonnes soupes baby !
  • Bébé ressemble de plus en plus… à un bébé ! À la fin du 6ème mois de grossesse, il pèse environ 1 kilo pour environ 35 cm. L’écho de la 26ème semaine était d’ailleurs impressionnante, car la 3D nous a montré un petit garçon* au visage bien formé… et qui ressemble déjà à son papa selon certains !

*Et oui, je ne vous avais pas dit, mais baby est un futur baby boy 😉

Sciatique, insomnies et tests à gogo

À 5 mois et demi début octobre, au yoga prénatal

Bon, qu’on se l’avoue, le deuxième trimestre n’est pas que joie. C’est là où le ventre grossit vraiment et où il ne fait plus de doute sur votre statut de femme enceinte. Et ce développement rapide peut avoir des conséquences pour votre colonne vertébrale : j’ai nommé la sciatique. J’en ai souffert malheureusement dès le 5ème mois de grossesse, avec des va-et-vient selon les journées. Même de bonnes séances d’osthéopathie ou de yoga ne viennent pas à bout de cette douleur intense.

Le deuxième trimestre est également le moment où j’ai commencé à faire des insomnies. Après le réveil « pipi » à 4h ou 5h du matin, impossible de me rendormir, et il est fréquent que je passe des nuits hachées de réveils toutes les deux.

Le second trimestre est aussi sujet à sa batterie de tests : écho des 16 semaines, 21 semaines et 26 semaines pour ma part, et le fameux test du glucose. Ce test est réalisé entre la 24ème et la 28ème SA pour déterminer si la maman fait du diabète gestationnel. Il est un peu contraignant, car vous devez rester une heure au laboratoire, et surtout boire un liquide très sucré dont beaucoup de mamans se sont plaint qu’il était « horrible ». Au final, c’était comme boire du sirop, certes ce n’est jamais agréable à jeun, mais ce que j’ai le plus mal vécu finalement c’était les deux prises de sang à une heure d’intervalle que cette boisson ultra sucrée. Sinon, un épisode de Bliss Stories dans mes oreilles, et je me suis endormie dans la salle d’attente !

C’est aussi pendant le second trimestre qu’il est conseillé de faire les vaccins dont bébé aura besoin pour ses premiers jours de vie, afin de le protéger. Pour ma part, j’ai eu droit à la coqueluche et à la grippe en même temps. J’ai eu un peu peur d’être K.O. mais à part une petite fatigue le jour J, je n’ai pas eu d’effets secondaires désagréables.

Préparer l’arrivée de bébé et savourer à fond

C’est pendant mon 6ème mois de grossesse que j’ai enfin commencé les premiers achats pour bébé. Et je n’y suis pas allée de main morte ! Entre mes voyages et mes visites à la famille, j’ai profité de voir des amies ou ma maman pour faire les premières emplettes vêtements pour bébé. Évidemment, j’ai aussi été gâtée avec de superbes doudous, bodies, livres et décorations fait main, et en l’espace de quelques semaines, j’ai accumulé pas mal de premières choses !

Les premiers achats à Paris

Nous avons aussi commencé à réaménager l’appartement pour faire de la place pour les meubles de bébé, gentiment donnés par le meilleur ami de mon mari, et encore stockés chez mes beaux-parents.

Choisir ces si petits habits et imaginer un bébé dedans – mon bébé – m’a fait tout drôle. J’ai pris conscience qu’il arrivait bientôt, et que ce moment de « bliss » ou d’épanouissement pur était éphémère et allait prochainement prendre fin. Vers le 6ème mois, je me suis vite sentie tiraillée entre l’envie pressante de rencontrer mon petit garçon, et la nostalgie de ne plus le sentir bouger dans mon ventre. Heureusement, j’ai encore un peu de temps pour savourer ce moment unique et préparer encore plus son arrivée.

Aujourd’hui, j’entre enfin dans le 3ème trimestre de grossesse, dernière ligne droite avant l’arrivée de bébé. J’ai hâte de le vivre et en même temps je souhaite qu’il passe tout doucement, pour profiter à fond ces derniers mois à ne faire qu’un avec mon fils.

J’espère que ce second bilan de grossesse vous aura plu. Je vous embrasse,

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

deux × 3 =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.